Les banques, COVID-19 et nous.

Les banques, COVID-19 et nous

La crise de COVID-19 nous aura permis de savoir ou du moins de confirmer combien peu nos banques nous considèrent ou font cas de nous. COVID-19, pour mesure de sécurité, oblige à la distanciation sociale, au port de masque et au lavage systématique des mains. Et cela entraîne que les clients fassent la queue hors des hall des banques.

Avez-vous remarqué que la plupart des banques ne font aucun cas de leurs clients qui sont obligés de faire de longues queues sous le soleil afin de faire une opération? Une simple opération. Regardez la Société Générale, ECOBANK, la BOA, NSIA Banque, UBA. Ne savent-elles donc pas que sécher leurs clients au soleil donne une mauvaise image d’elles-mêmes. Ne disent-elles pas que le client est roi? Est-ce ainsi qu’on traite un roi? J’ai toujours été surpris, en allant faire mes courses, de voir des pères et mères de famille faire la queue comme des écoliers et souvent au soleil….comme pour mendier la soupe populaire alors qu’ils sont venus soit déposer de l’argent à la Banque, soit retirer l’argent que la banque leur doit.

Alignés comme des mendiants.

Passez devant Ecobank agontinkon, les clients, comme des mendiants, sont alignés là.

En passant à l’étoile, alignés comme pour la soupe populaire, vous les verrez alignés devant la Société Générale, pareil au stade.

Au feu de Menontin, la queue est présente devant la NSIA banque, ex Diamond Banque.

En face de la mairie de Calavi, le spectacle est le même devant UBA Calavi.

Et parlant de Calavi, même show devant la BOA et devant la BOA Cadjehoun.

Je ne cite que des exemples, vérifiables. D’autres peuvent exister encore.

Et le pire est qu’elles mettent à la porte des agents de sécurité dont l’éducation laisse grandement à désirer, pour ne pas dire qu’ils manquent cruellement de politesse. Tu viens faire une opération de plusieurs millions et un zinzin à moins de 50 mille le mois te manque de respect. Le monde à l’envers.’

Entre la banque et le client, qui a besoin de qui? Même dans le cas où le client vient prêter de l’argent, les banques savent bien que les prêts financent les dépôts. Alors pourquoi traiter ainsi les clients?

Un cas à part, la Banque Atlantique

La Banque Atlantique a au moins fait l’effort de mettre des tentes dehors pour limiter l’exposition au soleil. Parmi toutes, elle a fait exception. Mais même ainsi, à l’agence de Calavi, les clients ainsi alignés dehors, ca n’honore pas la banque. Il y a bien des tentes entièrement couvertes avec des fenêtres, comme ce que nous avions à l’aéroport. Pourquoi ne pas en mettre de pareil?

Pourquoi les autres banques ne peuvent faire ainsi? Le client est à conquérir pour tout commerçant, quel qu’il soit. On ne peut me dire que des groupes comme BOA ou ECOBANK n’ont pas les moyens de mettre des tentes pour protéger leurs clients du soleil ou de la pluie? Mais que dis-je, il aurait déjà failli qu’ils veuillent considérer ces clients au point de penser à leur bien-être.

Les banques, COVID-19 et nous : une organisation parfois mauvaise

Dans ces conditions là, quoi que tu veuilles bien faire à la banque, on te demande de faire la queue. J’ai fait l’essai à la Societe Generale étoile et à ECOBANK Agontinkon. A la société générale, je voulais ouvrir un compte . L’agent de sécurité m’a dit sans ménagement d’aller faire la queue malgré que je le lui ai dit. Et vue la longueur de cette queue et le peu de temps dont je disposais, je suis parti. A ECOBANK, je voulais des informations sur un certain produit, on m’a renvoyé faire la queue. Là aussi, je suis reparti.

Pourquoi ne pas créer trois queues et les marquer clairement? Une pour les dépôts, une pour les retraits et une pour ceux qui veulent voir un conseiller client?  A quoi me sert de faire 1h de queue dehors pour voir un conseiller client alors que je veux créer un simple compte, me plaindre d’une carte coincée dans un distributeur ou vérifier simplement un virement? Et à l’intérieur de la banque, consacrer un guichet au dépôt, un au retrait. Si les dépôts finissent, ce guichet devient guichet retrait. Si le principe est expliqué aux clients, ils vont jouer le jeu sans se plaindre.

Pourtant, ce sont des choses simples, faciles à mettre en place.

Des clients trop passifs

Les clients ne réclament rien aussi. On se contente souvent de subir. Sinon beaucoup de nos banques auraient déjà déposé le bilan. Quoi qu’il en soit, en tant que clients, nous méritons mieux. Nous ne venons pas mendier. Nous sommes des clients et actuellement, c’est la Banque qui mendie notre présence dans leurs livres.

Certains agents de banque oublient ça aussi. Il n’y a pas de petits clients  car ce sont ces frais systématiquement prélevés sur les comptes qui paient vos salaires. Alors respectez et considérez le client. Il n’a pas à subir vos humeurs. Le client a mille choses a régler et ses propres problèmes sans que vous ayez besoin d’en rajouter par un mauvais comportement.

Imaginez quelqu’un qui a fait une heure de queue, qui rentre dans la banque et se fait mal accueillir?

Et pourtant..

Et pourtant, cette crise COVID-19 aurait pu être l’opportunité pour nos banques de bâtir de nouvelles relations avec leurs clients en apportant des solutions qui leur simplifient la vie et leur évitent au maximum les queues kilométriques. Mais que dis-je , l’imagination est quelque chose dont certains semblent cruellement manquer.

Quoi qu’il en soit, si certains qui me lisent sont proches de banquiers ou travaillent dans des banques, sachez que votre gestion des clients face au coronavirus est indigne et peu respectueuse du client.

Vous pouvez et devez mieux faire.