L’immobilier peut encore vous rendre riche

L’immobilier peut encore vous rendre riche, surtout dans des pays en développement comme le nôtre. De 1979 à 2013, soit en 34 ans seulement, la population d’un pays comme le Bénin est passé de 3.3 millions à 9.9 millions. On table sur une augmentation jusqu’à 15 millions en 2030. Et plus de 45% de cette population est jeune et en âge de procréer. Et comme vous le savez, tout ce monde doit être logé, nourri, vêtu. Donc, oui, l’immobilier peut encore rendre riche et très riche. Et qui sont ceux qui peuvent en profiter? Les propriétaires, les intermédiaires, les techniciens du BTP.

L’immobilier peut encore vous rendre riche: le prix des terrains

Si je prends une ville comme Cotonou et ses villages satellites, il y a quelques années seulement (moins de 20 ans), on chassait encore le rat à Mènontin. Les villes comme Calavi étaient encore de gros villages. A quoi assiste t-on de nos jours par contre? Vous ne trouverez pas de terrain nu à Mènontin à moins de 10-15 millions. Certaines zones de Calavi valent déjà les 10 millions à l’achat. Si en bon père de famille, je m’étais constitué dans les années 1995-2000 un bon patrimoine immobilier dans ces zones qu’on appelait brousse à l’époque, je serai aujourd’hui à la tête d’une belle fortune. Et j’aurais payé ces terrains pour un bouchée de pain puisque ces zones étaient considérées comme brousse.

Les béninois étant passés de 3.3 millions en 1979 à 9.9 millions en 2013, il y a bien sûr eu une pression démographique. la ville s’est étendue. Et la loi de l’offre et de la demande aidant, les prix des terrains ont pris des proportions astronomiques.  Les grands propriétaires immobiliers dans Cotonou de nos jours ont juste usé d’intelligence et ont su prendre le train en marche. Et ils sont riches. L’immobilier peut encore rendre riche, même vous.

A défaut de cela, on peut toujours s’associer, acheter un grand espace, le viabiliser et le revendre avec un bon profit. Il y a toujours un besoin d’achat de terrains d’habitation.

L’immobilier peut encore vous  rendre riche : Les logements

L’exode rural n’est pas un fait nouveau dans le monde. Cela est d’autant plus vrai dans les pays en voie de développement  comme le Bénin. Tout le monde veut rester en ville et nous sommes de plus en plus nombreux. Cela suppose que tout ce beau monde doit être logé, décemment logé. Les standards de logement ne seront pas les mêmes pour tous, il est vrai. Mais le besoin de loger tout le monde existe. Ce qui est bien dans les biens immobiliers est que leur coût augmente avec le temps. A ce niveau il y a deux besoins importants:

  • l’exploitation maximale des espaces par la construction en hauteur
  • un nouveau type de standard de construction, différent des 2 chambres-salon ou chambre-salon classiques. Des appartements plus beaux, plus classes mais toujours à des prix abordables et non les vilenies qui inondent Cotonou.

Évidemment, afin de réduire les coûts de la construction, on peut construire en série et bénéficier d’une économie d’échelle. C’est cela l’avenir.

C’est cher mais..

Mais quand je parle d’immobilier, de construire des logements, on me réplique souvent que c’est cher. Oui, ça l’est. ça l’est pour une seule personne. Une charge très lourde pour une seule personne peut devenir facile à porter pour 100 personnes. Associez vous et formalisez les choses. Pourquoi ne pas créer une société de gestion immobilière? Les jeunes s’associent souvent pour les mauvaises causes. La réunion de jeunes devrait pouvoir apporter autre chose que les beuveries. Nous devrions pouvoir créer. Si 100 jeunes se mettent ensemble pour donner chacun 1 million, nous voilà avec 100 millions. Suffisant pour acheter un terrain et construire un bel immeuble. ou deux. Avec une rentabilité moyenne de 10 millions par an, toutes charges déduites, cet investissement est rentable au bout de 10 ans, 11 ans au grand max. Une fois l’investissement initial amorti, tout le reste, charges déduites n’est que bénéfice.

10 ans, c’est trop long dites vous? C’est une erreur. C’est une erreur monumentale parce que le temps passe très très vite. Vous en doutez? Combien d’années y a t-il lorsque vous étiez aux cours primaire? et combien d’années depuis que vous avez passé le BAC? Et maintenant? Vous êtes déjà dans la vie active. C’est ça. Le temps passe en continu et n’attends donc pas.

Un million est il trop? Dans une association, justement, chacun apporte et reçoit selon sa part.

Faire rencontrer les offreurs et les demandeurs

A Cotonou, il y a un homme qui s’est considérablement enrichi en faisant rencontrer l’offre et la demande immobilières. Il s’agit de Mr Edgard GUIDIBI ( voir ici https://web.facebook.com/edgardguidibi/?_rdc=1&_rdr ) , avec sa société global immobilier (voir ici  http://www.globalserviceimmo.com/ ).  Il y a des gens qui ont des terrains et des maisons à vendre. Et d’autres qui veulent acheter des terrains et des maisons sans litiges et sans histoires. En permettant aux acheteurs d’acheter sans problèmes et aux vendeurs de vendre sans histoires, Mr GUIDIBI s’est fait un nom et une fortune. Il n’a pas vendu ses terrains à lui, voyez vous? Mais  Il a su faire  se rencontrer l’offre et la demande, ayant compris depuis bien longtemps que l’immobilier peut rendre encore riche à toute époque . Et dire que des gens disent avoir étudié le marketing pendant des années et avoir payé des sommes importantes pour ces études. Et ces mêmes gens restent à la maison par manque d’emploi. J’en ris.

Car, quel que soit le domaine d’activité que vous prenez, il y a des gens qui ont des choses (biens, services) qu’ils veulent vendre et d’autres qui veulent acheter ces choses mais ne savent pas où les trouver. le vrai rôle du mercaticien est de les faire se rencontrer. Et pourtant plusieurs personnes continuent d’étudier le marketing et de rester au chômage à la maison.

La rencontre de l’offre et de la demande ne s’arrête pas aux ventes mais aussi à la location. Une location sans histoires. A ce propos, j’ai vécu une mésaventure que je reviendrai raconter ici pour que mes lecteurs de conseils d’argent en tirent quelconque enseignement. Il nous faut des agents immobiliers d’un type nouveau, différents des “démarcheurs”. Des agents immobiliers plus structurés et plus crédibles. Là aussi, il y a de l’argent à se faire pour peu qu’on soit assez structuré et assez informé.

Les bâtisseurs

S’il y a bien un domaine à fort potentiel dans les pays en voie de développement, c’est bien celui du BTP.  De la conception des plans jusqu’aux maisons finies, les gens du bâtiment sont plus que jamais nécessaires. Là encore, celui ou celle qui réussira à se bâtir une solide réputation de travail bien fait et d’économie d’échelle a toutes les chances de s’enrichir.

Pour résumer:

  • la pression démographique va créer un besoin de plus en plus croissant de logements décents
  • cela va entraîner une élévation du coût des terrains d’habitation et des loyers des logements
  • Ceux qui peuvent créer un lien sain entre les demandeurs dans ce  domaine et les offreurs vont s’enrichir
  • les propriétaires de biens immobiliers vont s’enrichir
  • les bâtisseurs vont s’enrichir
  • Nous conseillons de se constituer le patrimoine immobilier dans des zones considérées aujourd’hui comme brousse. Dans 10 à 20 ans, la brousse sera ville. Les retours sur investissements seront très importants
  • Si les investissements dans l’immobilier sont trop élevés pour une seule personne, rien n’empêche de s’associer et de se mettre avec les banques au besoin.

Et ces choses que je dis sont réalisables dans n’importe quel pays africain au sud du Sahara et par n’importe qui.

 

Si vous avez aimé ce poste, partagez le pour le profit du plus grand nombre et inscrivez vous pour recevoir les notifications de publication de nouveaux articles.